Appartenance

APPARTENANCE   –   Sans date

Biologiquement, j’appartiens à l’espèce humaine.

La « patrie » est pour moi l’appartenance à tout ce que j’aime, à tous les lieux et les gens qui m’ont accueillie avec beaucoup de générosité, d’amour et de tendresse. A chaque personne qui m’a dit un mot gentil et touchant.

J’appartiens aux arbres des bois, qui nourrissent mon corps et oxygènent mes poumons.

J’appartiens aux fruits et aux légumes et à toutes ces belles choses.

Et si on me demandait : «  A quelle espèce tu aurais voulu appartenir si on t’avait laissé le choix? », j’aurais sans doute dit : aux papillons… , ils sont beaux et surtout légers… Mais aussi aux sons du piano, qu’on entend mais qu’on ne peut voir… et dont la présence est si légère…

Ne me parlez pas d’identité !
Parlez-moi de vous, de votre chaleur, de vos cœurs… De vos sourires, de vos enfants et de vos fleurs…
C’est un peu ça l’identité… : une culture perpétuellement ensemencée.
Et comme l’avait joliment dit le poète palestinien Mahmoud Darwich dans son poème Passeport :  » Tous les cœurs des Hommes composent ma nationalité. Alors, ôtez-moi ce passeport!  »
Alors, ôtez-moi de vos mots en corset serré. Ouvrez les portes vers l’étendue. Nous y trouverons vie et respiration.

Rawa-Marie Pichetto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *