superfétatoire

Ou le murmure des mots

 

Γ J’ai visionné deux cours de Cynthia Fleury à la Chaire de Philosophie à l’Hôpital, quasiment l’un à la suite de l’autre.
Un cours autour de Francis Ponge et de la clinique de l’objet : “Objeu et objoie chez Ponge ou comment investir le jeu pour devenir soi” et un autre : Convalescence, rétablissement, rémission : quelle pédagogie de la guérison ?

– J’ai l’habitude de prendre des notes et de faire attention aux mots employés par les conférenciers, les écrivains,… et plus particulièrement les mots qui peuvent être difficiles à prononcer pour la semi-dyslexique que je suis, d’autant plus que j’ai une tendance naturelle, hélas!, à une forte rapidité, malheureuse, qui entraîne des “collisions” de syllabes qui fait que les mots s’entremêlent autant dans mon cerveau que sur le clavier si je ne fais pas très attention (mon cerveau a commis un jour ‘cire étoilée’ à la place de ‘toile cirée’, ‘barbe d’orguerie’ à la place d’ ‘orgue de barbarie’ et d’autres, sans aucune intervention volontaire de ma part!).
Cette attention aux mots frôle, parfois, l’obsession, et se concrétise à travers un rapport très particulier au dictionnaire. C’est une obsession aussi. Une vie sans dictionnaire n’est pas une vie pour moi! C’est peut-être le livre, avec les livres de grammaire et de conjugaison, le plus lié dans mon esprit à un plaisir d’apprentissage fort sur le plan technique de la langue…  D’où le plaisir que j’ai eu à écouter cette phrase citée par Cynthia Fleury lors du cours sur Ponge et le Parti pris des choses, La Fabrique du pré : “Voici le temps d’aller au dictionnaire.” avec ce commentaire qu’elle fait : “On a l’impression qu’il va cueillir des mûres.” Oui! C’est bien cela, et même plus !-

Or, lors de ses deux cours ci-haut cités, Cynthia Fleury a employé le terme “superfétatoire”. Mon oreille – comme si elle était équipée d’un aimant à mots – a tout de suite déployé un champ magnétique attrape-mot.
“Superfétatoire” se colle à mon oreille, la première fois légèrement, la 2ème fois d’une manière plus importante, avec la voix intérieure qui susurre en filigrane : “Si tu le dis vite, tu risquerais d’inverser les syllabes, ou manger une syllabe, comme il t’arrive parfois de trébucher au milieu d’un mot et d’enjamber les lettres en embrouillant l’ensemble….”.
Le sommeil commence à gagner mes yeux vers 23h. J’arrête le cours, la tête restée un peu dans le brouillard, non pas à cause du “superfétatoire” bien évidemment, mais parce que l’actualité et le débat sur le Grand Débat, où Cynthia Fleury intervenait sur une chaîne télévisée¹, m’avaient happée à nouveau tandis qu’intellectuellement je plongeais dans l’univers poétique de Francis Ponge tel que déployé par Cynthia Fleury dans son cours – l’idée de l’objeu et l’objoie dans la clinique de l’objet, du soin.
Je n’avais pas résisté à l’écoute de son intervention, fort précise et importante, et celles des autres invités dans cette émission télévisée (alors que je me lassais fort, depuis des semaines, dans mon suivi de l’actualité et j’essayais de prendre un peu de distance pour plein de raisons).

Bref, j’éteins mon ordinateur noyé entre mes feuilles de notes d’écoute, les écouteurs, mes crayons, etc. Puis le petit rituel pré-dodo : je nourris mon levain – âgé de 5 ans – afin de pouvoir faire le pain le lendemain. Puis je dors!

6h45, le réveil sonne.
Le train commence sa course, encore dans les vapes du sommeil, quand soudain la petite voix intérieure me susurre subrepticement  : “superfétatoire…” .
Ce fut ainsi jusqu’à mon départ de la maison… Et c’est toujours ainsi avec les mots.

Mais la petite voix intérieure cause encore et susurre à mes oreilles autre chose: « J’ai bien envie de lier certaines choses de notre monde actuel à cet adjectif : Superfétatoires! »
Et ce texte peut-être aussi ?!

ÉPILOGUE

Ce qui est sûr c’est que je risquerais beaucoup moins, à partir de maintenant, de me tromper en prononçant ce mot. Le travail du murmure des mots a sculpté, dans mon cerveau, une place plus solide, pour le “superfétatoire”…

Texte de Rawa-Marie Pichetto - 9 avril 2019

________________________

1- L’info du vrai, Canal+, émission du 8 avril 2019 : https://www.mycanal.fr/actualites/l-info-du-vrai-emission-du-08-avr-2019/h/11358539_50001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *